ENTRETIEN

"Respirer c'est vivre. Bien respirer c'est bien vivre."

Sophrologie, Plume et respiration

Entretien avec Dorothée Popineau, sophrologue
7 juin 2019

Dorothée Popineau est sophrologue. Elle accueille ses patients dans le 5e arrondissement de Paris dans son cabinet avec soin et passion. Dorothée aime accompagner chaque personne, de façon unique et spécifique dans des moments de leur vie. Nous l’avons rencontré au début de la réalisation de Plume, nos échanges riches et enthousiasmants nous ont amenés à collaborer dans la création d’un exercice pour Plume. Il nous a paru essentiel d’avoir son point de vue sur la sophrologie, la respiration et sur son usage de Plume au quotidien.

Comment définiriez-vous la sophrologie (que vous pratiquez) ?

La sophrologie est une technique psycho-corporelle qui permet à chacun, qu’il soit enfant, adolescent ou adulte, d’améliorer sa qualité de vie. Les trois piliers de la sophrologie sont : la respiration contrôlée, le relâchement musculaire et la suggestion d’images positives.
Cette technique permet de dépasser des moments de vie difficiles, de renforcer ses capacités, de développer la confiance en soi, de mieux gérer son stress, ses émotions, son sommeil, et aussi de préparer un évènement particulier (changement professionnel, FIV, examens, compétition sportive). La sophrologie permet également d’accompagner des personnes durant le traitement de pathologies plus ou moins lourdes (apprendre à accepter sa pathologie, mieux vivre les traitements, être acteur de son parcours de soins, renforcer son mental pour optimiser son pouvoir de guérison). Mais attention, il faut rappeler que la sophrologie accompagne mais ne se substitue jamais à un avis ou traitement médical.
En résumé, je dirais que la sophrologie permet d’être mieux dans son corps, dans sa tête, dans sa vie.

Quel est votre parcours personnel de sophrologue ?

J’ai toujours été très motivée par les métiers autour de la relation d’aide et d’accompagnement. J’aime particulièrement l’humain ! Lors d’une formation, j’ai eu la chance de rencontrer une sophrologue qui a su me transmettre sa passion pour son métier. C’est donc tout naturellement que j’ai décidé de devenir sophrologue. Mon métier me permet de mettre en lien mes valeurs personnelles avec mon travail et ainsi de m’épanouir professionnellement.

Flux initiative essaie d’expliquer les liens entre les mouvements du corps et les états de pensée. Nous pensons qu’être à l’écoute de son corps de manière juste et mesurée, cela s’apprend et se ressent. Vous, en tant que Sophrologue, que dites-vous de la phrase “ Penser, c’est aussi avec le corps “ ?

Je dis qu’il est agréable mais surtout nécessaire parfois de ressentir plutôt que réfléchir… Ressentir son corps permet tout simplement (avec un peu de pratique) de rééquilibrer son mental.

L’attention particulière à la respiration, non seulement comme un mécanisme naturel et autonome, mais comme un véritable levier pour apprendre à se connaître, est un des axes phares de la sophrologie. Que répondez-vous à quelqu’un qui vous demande : puis-je réellement apprendre à respirer ?

La sophrologie permet justement d’utiliser sa respiration comme un outil précieux de mieux-être. La respiration est un médicament interne sans aucun effet secondaire ! Respirer c’est vivre. Bien respirer c’est bien vivre.

Comment utilisez-vous la respiration dans une séance de sophrologie ?

Nous l’utilisons à travers différents exercices debout, assis ou allongé. En sophrologie, nous parlons de Relaxations Dynamiques ou de Sophronisations.
Selon le besoin de la personne nous pratiquons différents exercices respiratoires qui ont la capacité :

D’apaiser son corps, son mental
De régler au mieux son thermostat émotionnel
De renforcer mentalement
De faire le plein de positif
De déclencher son système parasympathique (notre système de freinage émotionnel)
De stimuler l’énergie
D’activer la confiance en soi
De prendre de la distance avec les soucis du quotidien
De diffuser des pensées positives à l’intérieur de soi
De chasser la pollution mentale, les pensées négatives
De préparer à un examen
De débarrasser des peurs, des doutes, des craintes
De favoriser le sommeil
Etc…

Un femme allongée utilisant Plume pour se détendre, se recentrer, gérer son stress, calmer ses angoisses

Quand vous avez découvert et essayé l’objet Plume, qu’avez-vous ressenti ?

Les premiers ressentis ont été de la légèreté, de la souplesse et de l’apaisement. Se concentrer sur la plume aide à mettre son mental sur pause quand c’est nécessaire ou simplement agréable.

De quelle manière l’objet Plume s’inscrit-il dans une de vos séances de sophrologie ?

Mes séances sont personnalisées en fonction du besoin de la personne que j’accompagne. J’utilise Plume aussi bien avec les adultes qu’avec les enfants. Par exemple, Plume permet aux enfants de se concentrer sur le trajet de leur souffle pour prendre conscience de leur respiration et aux adultes de focaliser leur attention sur les mouvements de la plume et de stopper ainsi les ruminations.

Enfin, à qui s’adresse selon vous l’apprentissage de la respiration et la sophrologie ?

A tous et dès notre plus jeune âge ! Rappelons nous que la respiration c’est la Vie…

Dorothée Popineau est sophrologue, certifiée RNCP et superviseuse. Elle exerce dans son cabinet dans le 5ème arrondissement de Paris.

Entretien réalisé par Lucile Sauzet en juin 2019.   

Le logo avec ombre blanche du bandeau Plume pour la respiration

Source d'inspiration

Le logo du bandeau Plume pour la respiration

Source d'inspiration

×

Actualites

Vous recevrez régulièrement les actualités, les publications et les nouveaux articles du lab.

Au maximum 1 email par mois. Pas de spam, promis ;).